Entre passion, frustration et ambition, retour sur le parcours entrepreneurial de notre adhérent Papa Amadou NIANG

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email


A la tête de l’entreprise Insigne Gravure et Signalétique, Papa Amadou NIANG, revient sur son parcours en tant que salarié, puis porteur de projet et enfin chef d’entreprise.
Quel a été votre parcours et comment vous est venue l’idée de créer Insigne Gravure et Signalétique ? 
Insigne Gravure et Signalétique c’est l’idée de deux anciens collègues, un responsable de la production et un gestionnaire qui ont toujours eu l’envie de créer une entreprise qui correspond à leur manière de travailler et leurs valeurs. Cette envie provient d’une frustration que l’on a ressenti en tant que salariés, notre optique était d’avoir un projet qui nous permettait de mieux s’organiser, d’avoir une meilleure production, beaucoup plus fluide et plus optimisée.
C’est aussi une passion ? 
Oui, cela fait 19 ans que je suis dans le secteur de l’impression numérique et dans la communication, au fur à mesure du temps, ce métier est devenu ma passion. A vrai dire, j’ai commencé mon parcours en tant que graphiste, ce qui fait que je connais très bien la chaîne de production. Un avantage, qui me permet de conseiller les clients sur différents types de support, leur permettre de produire quelque chose de beau et unique. J’ai donc commencé tout en bas de l’échelle et aujourd’hui finir en tant que chef d’entreprise dans un domaine qui me passionne !
Quel a été le déclencheur de votre envie d’entreprendre ?  
On s’est rendu compte que l’entreprise pour laquelle on travaillait ne nous permettait pas d’optimiser notre travail et de développer notre potentiel. En tant qu’employé, on ressent parfois cette frustration lorsque l’on ne voit les résultats de son travail. Malgré nos efforts on sait qu’au plus profond de nous que notre potentiel mais n’est pas exploité…
Par ailleurs, cela faisait bien trop longtemps que je voulais créer une entreprise mais je ne trouvais pas la bonne personne avec qui collaborer, c’est en échangeant avec mon associé qui était à l’époque mon collègue, que je me suis rendu compte que l’on pouvait transformer la frustration que l’on ressentait en quelque chose de positif !
Avez-vous été confronté à de quelconques obstacles sur votre parcours et comment les avez-vous surmontés ?
Comme tout porteur de projet, on a eu bien évidemment nos peurs, notamment au tout début du business plan. On nous a posé des questions sur l’aspect financier de notre projet pour lesquels on n’était pas du tout préparé mon associé et moi-même. On avait juste notre savoir-faire en tant qu’employé mais on ne connaissait rien au monde de l’entrepreneuriat.
« Entre vouloir créer sa boite et la créer réellement, il y a eu un vrai parcours du combattant, on a traversé 10 fois le désert ! »
Grâce au ME93, on a pu être orienté vers des professionnels qui nous ont aiguillé notamment pour le business plan, le financement. Le ME93 a su nous mettre en contact avec les bonnes personnes, notamment avec Initiative Plaine Commune concernant le prêt à taux zéro. Ensuite, il a fallu aller chercher des opportunités de business et gardez la tête froide car l’entrepreneuriat est un combat contre soi-même.
Il est indispensable de combattre les doutes et les épreuves, s’adapter et ne pas rester sur ses acquis.
Cela fait 19 ans que vous travaillez dans ce secteur, comment entretenez-vous votre motivation et implication sur une si longue durée ?
Ce qui me motive le plus c’est de pouvoir transmettre notre savoir-faire et de former des jeunes ou des moins jeunes salariés sur la signalétique, qui est un secteur très spécifique. En effet, nous travaillons toujours sur un produit brut qu’on livre en tant que produit fini à nos clients. Nous devons suivre un long processus de fabrication pour chacune de nos créations.
Nous sommes impliqués dans notre vie sociale, pouvoir inculquer et perpétuer notre savoir-faire est l’aboutissement de notre parcours !
Quel conseil donneriez-vous à un jeune créateur d’entreprise ?
Aujourd’hui, le conseil que je donnerai à un entrepreneur c’est tout de suite de se rapprocher à d’un réseau d’entrepreneurs comme le ME93, car c’est vraiment beaucoup plus facile lorsque l’on n’est pas seul. Je me souviens il y a deux ans et demi, nous étions dans le flou, on avait le savoir-faire mais on ne savait pas à qui s’adresser. Les réalités de l’entrepreneuriat sont très difficiles, un défi au quotidien mais soyez bien entourés, trouvez les bons partenaires qui vous permettront de développer vote projet et surtout gardez la tête froide !
Un dernier mot…
« Je suis le pur exemple de ce que le ME93 peut apporter dans le parcours d’un entrepreneur ! » 
Je souhaite remercier l’équipe du ME93 pour la motivation et les mises en relations dont j’ai pu bénéficier durant ces dernières années. Je pense que c’est important de connaitre l’existence des réseaux tels que le ME93, qui ont du savoir-faire et de l’expérience.
Pour découvrir les réalisations d’Insigne Gravure et Signalétique, rendez-vous sur : https://www.insigne-gravure.fr/

Plus de contenu

Vous voulez booster votre entreprise?

Rejoignez la famille ME93 et devenez membre d'un des meilleurs réseaux d'entrepreneurs.