Rapport Moral : Assemblée Générale Ordinaire du 6 octobre 2020

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Exercice 2019

Assemblée Générale Ordinaire du 6 octobre 2020

 

Rapport Moral

 

Mesdames et Messieurs les représentants de l’Etat,

Mesdames et Messieurs les élus de notre territoire,

Mesdames et Messieurs les chefs d’entreprise de notre territoire,

Chers amis,

Rapport Moral du Président, jamais cet intitulé n’aura été aussi pertinent qu’en ces jours de lutte contre la pandémie du COVID 19.

La période que nous vivons depuis mars dernier, et dont on ne connait pas encore l’ampleur, nous oblige à réfléchir à chaque instant sur la morale de nos actions à chaque instant.

En remettant la Vie et sa pérennité au cœur de notre quotidien, nous avons été confrontés, nous sommes confrontés à nous interroger sur le sens de nos actions. Ce qui était simple et qui ne nous posait pas plus de question que cela il y a six mois est devenu un enjeu majeur de nos réflexions de notre questionnement sur le rapport de valeurs que nous leurs donnons.

Une nouvelle hiérarchie s’installe un peu plus chaque jour, cette hiérarchie place l’homme au cœur de nos réflexions, cela fait longtemps que cette interrogation existe au sein de notre mouvement comme dans d’autres, mais cette fois-ci nous y ajoutons une dimension spirituelle puisque l’on passe du questionnement de l’homme dans la vie économique à celui de la lutte pour la vie et pour certain à la survie. Déjà l’avenir de notre planète avait commencé à nous interroger en profondeur, mais là c’est sur notre pérennité individuelle que le Covid 19 nous oblige à réfléchir.

Chaque jour chacun d’entre nous vérifie que nous devons nous habituer à vivre dans un environnement complexe par sa double préoccupation de survie individuelle et collective. Nous devons veiller sur notre santé individuelle en se protégeant, nous devons veiller sur la santé collective de ceux qui nous entourent en les protégeant, et cela à un niveau jamais atteint depuis des temps très anciens. Nous quittons une vie sociale et économique absente de ces agressions externes pour inventer de nouveaux liens sociaux protecteurs de la vie de chacun face à l’adversité de la Pandémie.

Notre mission de chef d’entreprises, hommes et femmes unies, nous conduit à élargir nos actions au quotidien, nous ne pouvons seulement participer au développement économique de chacun, nous devons assurer son développement dans un cadre favorable à son épanouissement personnel dans un environnement protecteur de sa vie.

En tant qu’entrepreneurs engagés, nous nous devons de promouvoir le progrès social, le développement économique dans le sens de l’amélioration du bien-être individuel et collectif. Nous devons innover vers de nouvelles voies de développement en conformité avec nos finalités.

Nous avons tous appris de notre quotidien que la défense de nos seuls intérêts catégoriels n’était pas la voie la plus noble, en revanche à chaque fois que nous avons joué collectif, que nous avons joué solidaires, nous avons montré que la dimension morale de notre action était très souvent le chemin de la réussite individuelle et collective, c’est le ciment de l’efficacité de notre action de chef d’entreprise. C’est par la ré-interrogation des choix des périodes précédentes que nous créons le terreau de l’innovation économique et sociale porteuse de la nouvelle frontière de notre développement économique et humain de demain.

Cette politique ne se résume pas seulement par ces réflexions humanistes, elle s’appuie sur des actions concrètes au quotidien que Stéphanie MONJOIN, notre déléguée générale, vous rappellera dans quelques instants.

Avant de terminer, je voudrais saluer monsieur Eloy Dorado, directeur de la DIRECCTE 93, qui ne ménage pas son énergie et son temps pour apporter la contribution de l’Etat à la survie des entreprises face au COVID et à assurer les conditions de leur développement futur. En particulier, en confiant au ME93, sur financement de l’Etat, la mission d’apporter aux PME et TPE de moins de 50 salariés l’appui RH dont elles ont le plus grand besoin pour assoir leur développement.

 

Edouard de Penguilly
Président du ME93

Saint-Denis le 6 octobre 2020

Plus de contenu

Vous voulez booster votre entreprise?

Rejoignez la famille ME93 et devenez membre d'un des meilleurs réseaux d'entrepreneurs.