Adnane Cafile conseiller spécial des TPE et PME !

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Découvrez le parcours de Adnane Cafile, fondateur de Team Business Consulting, cabinet de conseil pour chefs d’entreprise. Il accompagne les entrepreneurs dans le pilotage de leur entreprise et les aide à gagner en rentabilité et attractivité.

Bonjour , pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je suis Adnane Cafile, expert en pilotage d’entreprise TPE et PME de moins de 20 salariés.
J’ai fondé il y a environ 1 an et demi Team Business Consulting. C’est un cabinet de conseil, de
formation et d’accompagnement des dirigeants de TPE de moins de 20 salariés.

Quel est le concept de votre entreprise ?

Mon concept est très simple, je suis membre du réseau Rivalis. C’est un réseau qui compte environ
730 conseillers en pilotage d’entreprise. On accompagne les dirigeants de TPE à mieux gérer leur
boîte, à la rendre plus attractive et plus rentable. et par conséquent atteindre les objectifs personnels
et professionnels du dirigeant de TPE. C’est le cœur du métier d’accompagner les dirigeants en termes de pilotage mais aussi dans les prestations complémentaires ou ponctuelles en rapport avec le diagnostic d’entreprise mais aussi tout élément ayant un lien avec le document unique par exemple. Parfois on aide les entrepreneurs à faire leur bilan prévisionnel, leur business plan etc. Notre business plan est un peu différent de celui des experts comptables car il a une connotation beaucoup plus tournée vers la gestion.
Notre métier est complémentaire avec l’expertise comptable. On ne fait pas de comptabilité, ni de Ressources Humaines. On est dans une optique d’aider les chefs d’entreprise à ces questions principales, à savoir : Où il est ? Où va-t-il ? Ses devis sont-ils rentables ? Son business modèle est-il rentable? Sont-ils payés pour ce qu’ils font ? Puis-je investir ? Puis-je recruter ?

On ne fait pas les choses au hasard. On s’appuie sur une méthode qui existe depuis 26 ans. Nous cumulons pas mal de savoir-faire et à travers Rivalis. Le principe est simple. Avoir un outil à disposition du chef d’entreprise, une sorte d’aide à la décision. A côté de cela, on a un suivi mensuel. L’idée est de faire un point mensuel, pour voir ce qui s’est passé et surtout ce que l’on va faire, les actions mois par mois. On essaie de suivre pour augmenter la rentabilité de l’entreprise, améliorer la trésorerie et rendre les objectifs de chefs d’entreprise réalisables.

Quel est votre parcours et pourquoi entreprendre ?

Mon parcours est assez atypique. Si c’était à refaire, je le referais. Je suis ingénieur agroalimentaire de formation avec 2 spécialités, une en gestion des industries agroalimentaires et une en micro budget appliqué. Alors, cela n’a rien à voir avec la gestion d’entreprise. J’ai travaillé pendant quelques années dans l’industrie agroalimentaire et j’ai par la suite décidé de partir vers l’univers de la grande distribution où j’ai pu travaillé chez Auchan pendant 4 ans pour gérer un centre de profit. Dans un premier temps, dans les rayons fruits et légumes et poissonneries; puis je suis passé dans le Produit de Grande Consommation alimentaire avant de tout quitter pour reprendre les études en marketing et communication. J’ai eu une petite expérience professionnelle chez Saint Hubert où j’ai rencontré des opportunités qui m’ont permis de devenir banquier et j’ai par la suite préparé un diplôme en gestion de patrimoine. J’ai une certification en finance d’entreprise à HEC de Paris. En banque j’ai connu le poste de conseiller au patrimoine financier à la BNP Paribas et chargé d’affaires professionnels chez LCL. Voila mon parcours avant que je décide de lancer Team Business Consulting.


Pourquoi je fais ça ? Premièrement, j’avais une envie d’entreprendre. Cela m’a toujours traversé l’esprit et je me suis rendu compte que c’est un constat réel quand je posais la question aux chefs d’entreprises : « A combien de chiffre d’affaires êtes-vous? », « Connaissez-vous votre marge ? »… Si je fais le parallèle, quand j’étais chez Auchan, je connaissais les chiffres au jour le jour. J’ai rencontré beaucoup de chefs d’entreprise qui ne savent pas forcément leur chiffre d’affaires cumulés et il n’y a pas de prévisionnel à part s’il décide d’ouvrir un compte bancaire. Grâce à tous ces éléments, je me suis dit qu’il y avait un réel besoin d’accompagnement et de conseil. Et le même constat a été fait il y a 26 ans par le fondateur du groupe Rivalis. Je partage les mêmes valeurs que le groupe donc on a cette ambition d’accompagner les dirigeants des TPE quoi qu’il arrive. Dans les bons moments comme dans les mauvais moments.

L’idée c’est de les accompagner pour réaliser leurs objectifs et pour qu’ils ne subissent surtout pas les aléas d’une gestion d’entreprise malmenée.

Pouvez-vous nous décrire une journée type en tant qu’entrepreneur ?

Pour faire simple, il n’y en a pas et il y a peut être des semaines types voire des mois types, par rapport à mon organisation. Il faut savoir que si je ne suis pas chez le client ou en coaching, je prépare un dossier sinon je fais de la formation. Tout dépend des facteurs, chaque jour est différent. Il y a aussi les appels, les sollicitations des clients voire de certains prospects. L’idée est de répondre aux différentes sollicitations des dirigeants de TPE et de travailler de manière flexible et agile pour accompagner au mieux mes clients. Ils n’attendent pas forcément le rendez-vous mensuel suivant pour poser des questions. On est en contact permanent tout le mois pour éviter certaines prises de décisions pouvant avoir un impact sur l‘entreprise. Donc on effectue un accompagnement terrain de proximité. Il y a une loyauté et une confiance qui se créent au fil du temps.

Quels conseils pouvez-vous donner à ceux qui souhaite se lancer ?

Les mêmes conseils ne changent pas que ce soit avec Covid ou sans Covid . Après, il va falloir étudier un minimum son idée, travailler son projet avant de se lancer. Maintenant, il n’y a pas de raison de s’éterniser à préparer un business plan pour le banquier. L’idée c’est d’étudier le besoin et répondre à une problématique terrain. Ce qui est fait aujourd’hui, ce qui peut amener à créer des concepts et avoir des business modèles qui tiennent la route. On tombe jamais du lit pour créer une entreprise. Une entreprise c’est le Kbis, c’est la consécration d’un travail, d’une préparation et ensuite c’est le marché qui juge. Ni personne d’autre, ni le banquier, ni l’expert en pilotage d’entreprise, ni l’expert comptable. A un moment donné il faut tenter le marché ou au pire, on peut avoir un échec mais surtout il ne faut pas rester avec cette culpabilité de ne pas essayer. Après ça passe ou ça casse mais ce n’est pas grave, il n’y a pas de problème avec l’échec, on veut tous réussir. Mais aussi l’échec est formateur donc garder la pêche et tenter l’expérience. Vous n’avez rien à perdre, tout à gagner.

Quels est l’intérêt de faire partie d’un réseau de chefs d’entreprise comme le ME93 ?

Il y a plusieurs points. Tout d’abord, agrandir son réseau. Il faut vaincre l’isolement de chef d’entreprise et le fait de participer à plusieurs évènements. Je suis un peu nostalgique aux évènements en présentiel. Mais cela va revenir et l’idée c’est de se rencontrer. Personnellement j’ai rencontré beaucoup de personnes et d’entrepreneurs. Ça a agrandi mon réseau. Donc je salue tout le travail qui est fait par Stéphanie Monjoin et son équipe parce qu’elle n’est pas toute seule. Il y a tout une équipe dernière dont la majorité sont des femmes. Bravo et continuez ainsi pour ce que vous faites pour l’entreprenariat, pour construire quelque part une famille d’entrepreneurs du 93.

Plus de contenu

Vous voulez booster votre entreprise?

Rejoignez la famille ME93 et devenez membre d'un des meilleurs réseaux d'entrepreneurs.